SPORTMAG - 1 : Occitanie - Octobre 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

Occitanie-octobre-2018---Ouverture-bien-etre-2.jpg
Retour En avant

Thermalisme

L'Occitanie veut booster son potentiel thermal

Les nouvelles frontières de l’Occitanie ont regroupé près de 30 établissements thermaux qui accueillent 1 curiste sur 3 en France. Un potentiel énorme qui mérite d’être mieux développé : c’est la mission que s’est fixée la Fédération Thermale de l’Occitanie.


Un curiste sur trois


Avec l’Occitanie est née la première région thermale de France, forte d’une trentaine d’établissements thermaux, qui ensemble représentent un tiers du marché du thermalisme français avec 188 000 curistes accueillis chaque année. Malgré ces chiffres encourageants, le potentiel thermal de l’Occitanie reste sous-exploité. Pour le développer, les différentes stations thermales de la région se sont regroupées en 2016 pour créer la Fédération Thermale de l’Occitanie (FTO) avec à sa tête Louis Ferré, maire de la ville de Bagnères-de-Luchon. Son objectif : mettre en commun ressources et idées, centraliser les projets d’investissement ou de communication, renouveler l’image du thermalisme, innover. En clair, booster le thermalisme.



Promouvoir les cures préventives


Pour cela, la FTO souhaite tout d’abord rappeler l’efficacité médicale des cures thermales prescrites, dans la région, pour des indications thérapeutiques variées : ORL, rhumatologie, phlébologie, neurologie ou encore affections psychosomatiques… Dans cette démarche, la Fédération peut compter sur un soutien de poids : celui de l’AFRETH, Association Française de Recherche Thermale. Mais la jeune fédération souhaiterait également faire reconnaitre l’efficacité des cures thermales pour la prévention des pathologies chroniques afin que ces cures préventives puissent être prescrites par des médecins et prises en charge par la Sécurité Sociale. « Les professeurs Roques et Montastruc de l’Université de Toulouse, ou le professeur Hérisson de Montpellier, sont de fervents défenseurs des cures thermales et ont à cœur d’étendre ses indications thérapeutiques. Peu à peu les choses avancent : la Sécurité Sociale teste actuellement certaines indications, en matière de prévention de pathologies chroniques », se félicite Louis Ferré.



Bien-être et préparation sportive, de nouveaux créneaux


Au-delà des cures purement médicales, les stations thermales développent une offre complémentaire autour du bien-être et de la remise en forme. Ces séjours « détente » séduisent désormais des clients de tous âges, également attirés par les balades et activités de plein air offertes par la région. Dernière cible en vue, pour la FTO : les clubs sportifs. « Les séjours de préparation et récupération destinés aux équipes sportives connaissent un succès croissant. Alors nous voulons proposer à ce public spécifique de nouvelles offres et prestations, qui pourraient par exemple s’articuler autour la cryothérapie. Nous y réfléchissons », explique Louis Ferré.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

SPORTMAG_def_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même