SPORTMAG - 115 : National - Novembre 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

115-Ouverture-Business-2.jpg

Une qualité de formation déjà présente

Le centre de formation du Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball, le premier agréé en France, a déjà fait ses preuves. Quatorze champions du monde et huit champions olympiques sont issus de son cru. On peut ajouter à cela huit champions du monde U19, quatre en 2015 et quatre en 2017. Actuellement, 120 joueurs ayant fait leurs classes près du Phare évoluent en professionnels : 50 en Lidl Starligue (D1), 30 en Proligue (D2) et 40 en Nationale 1.

Retour En avant

Handball

La Team Chambé bâtit son futur

Une académie internationale où les jeunes se formeraient et où les acteurs de la vie locale se retrouveraient. Ce n’est pas un rêve, mais bel et bien un projet qui se concrétise pour le Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball. Laurent Munier, son directeur général, décrit ce futur pas si lointain…

Le club de handball Chambéry Savoie Mont-Blanc a de très grandes ambitions pour l’horizon 2020 : impulser un nouvel élan sportif, notamment grâce à la formation, et développer son réseau de partenaires tout en restant convivial. Pour y parvenir, une académie internationale, la première du genre, regroupant un centre d’hébergement et un lieu d’entraînement va être construite. Ce projet mûrit depuis plus de 20 ans dans l’esprit des dirigeants successifs du club de Chambéry. « L’idée est de créer nous-mêmes ce lieu convivial et de business, et de disposer de nos propres ressources », résume Laurent Munier, directeur général du Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball. Ce club, emblématique du handball français, avec notamment un titre de champion de France et 18 participations en Coupes d’Europe en 19 ans, a été le premier dans son sport à muter en société commerciale et continue d’être précurseur avec cette académie unique en France. Consolider le centre de formation actuel, élargir le recrutement des jeunes à l’international, mixer la performance sportive et la formation qualifiante, cet espace de vie de 3 500 m² deviendra le carrefour du sport, de la formation et des affaires.


Avec son frère Guillaume et Daniel Narcisse, Bertrand Gille fait partie des champions olympiques issus du centre de formation (© Jean-Paul Thomas / Icon Sport)


Ouverture prévue en juin 2020


Le projet est déjà bien couché sur le papier et il faut maintenant attendre la pose de la première pierre. Deux bâtiments vont sortir du sol sur un terrain situé non loin du Phare, la salle emblématique de la Team Chambé. Le premier contiendra, entre autres, un gymnase avec tribunes qui accueillera les entraînements de toutes les équipes de jeunes et du centre de formation, des salles de musculation, de kiné et de vidéo, des bureaux en location, un espace de réception pour les partenaires et les associations. Le second bâtiment abritera quant à lui 20 à 30 studios pour les jeunes du centre de formation et d’autres clubs, un espace d’accueil et de restauration, des bureaux, des salles de réunion. Le Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball aura également ses bureaux, ses locaux techniques, sa boutique, ainsi qu’un espace privatif pour les actionnaires membres du club 1983 sur place. Les acteurs du projet se sont inspirés de ce qui est fait par l’Olympique lyonnais dans le football ou par l’ASM Clermont Auvergne dans le rugby. « On n’a rien inventé, on essaye de le reproduire à notre échelle », indique Laurent Munier. Actuellement, les membres du club sont en pleines démarches administratives, rencontrent les élus, enchaînent les réunions, prennent les décisions. « On voudrait déposer le permis de construire rapidement pour que les travaux commencent entre avril et juin 2019 et, après 10 mois de travaux, ouvrir l’académie en juin 2020 », envisage le directeur général. Le montant de l’opération est estimé à 5,5 millions d’euros, financé à 55 % par la région Auvergne-Rhône-Alpes et le département de la Savoie. L’autre partie est prise en charge par le club avec des prêts bancaires et l’aide financière de ses partenaires. Ces derniers sont dès à présent impliqués dans cette future académie. « Nous cherchons à fédérer les partenaires. Nous avons choisi l’un d’eux pour la maîtrise d’ouvrage. Nous sommes en lien avec 240 entreprises et la volonté est d’en faire travailler le plus possible sur ce projet », explique Laurent Munier. Une fois la construction achevée, les partenaires du club auront eux aussi la possibilité de profiter de ces bâtiments, en particulier des salles de réunions. « S’ils ont besoin de rencontrer des joueurs, on peut s’arranger », donne pour exemple Laurent Munier.


Ce nouvel écrin veut s’imposer comme une référence européenne (© diagonales architectures)


Mutualiser les performances


Le côté sportif n’est pas oublié pour autant. Toutes les équipes de jeunes du club, ainsi que ceux du centre de formation, vont utiliser ce nouvel outil où ils trouveront tous les équipements sur place. Actuellement, elles s’entraînent à différents endroits dans la ville et, parfois, les créneaux manquent dans les gymnases. « Ainsi, ce sera bien plus simple de suivre toute la formation des jeunes », confie le directeur général. Ce nouvel écrin, qui veut s’imposer comme une référence européenne, permettra d’élargir le recrutement à l’international. « Nous voulons vraiment créer un lieu de vie et de formation comme il n’en existe pas dans le handball français ». Cette académie se trouvera dans un lieu de passage, près du Phare donc, mais aussi du stade municipal. Ces futurs équipements apportent une opportunité de créer une émulation dans les sports de haut niveau de la région. « L’idée est aussi de faire venir des enfants scolarisés et d’autres sports. Comme nous, ils manquent de créneaux dans les gymnases », rappelle Laurent Munier.


Une qualité de formation déjà présente


Ainsi, les moyens et les performances seront mutualisés, en particulier pour les clubs de handball de la Région Auvergne-Rhône-Alpes qui disposeront de ce lieu innovant. Les studios seront aussi ouverts aux jeunes licenciés dans d’autres clubs sportifs. « On sait que des clubs de biathlon ou de basket cherchent des logements. Leur louer des studios permettra une rentrée financière ». En effet, Chambéry Savoie Mont-Blanc Handball vise des recettes additionnelles à hauteur de 400 000 €, en plus des 115 000 € de transferts de charges annuelles. Grâce à l’hébergement et à la location de bureaux, le club pourra assez vite engranger des revenus. « Et puis, dans 20 ans, le bâtiment nous appartiendra complètement », prédit Laurent Munier. À ce moment-là, il n’y aura plus de prêts bancaires à rembourser et l’académie sera bien rodée, continuera de former le futur du handball français, tout en rapprochant les acteurs économiques de la Savoie.

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

SPORTMAG_def_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même