SPORTMAG - 5 : Reims - Avril 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

Reims-avril---Ouverture-Grand-format.jpg Intégration et mieux vivre ensemble, telles sont les valeurs portées par l’opération
Retour En avant

Quand football

Rime avec citoyenneté

Le 25 avril 2018 se tiendra la septième édition de l’opération « Foot et Citoyenneté ». Imaginé et organisé par RJR (Radio Jeunes Reims), cet événement sportif, éducatif et pédagogique initie les jeunes Rémois à la citoyenneté le temps d’une journée. Lors de celle-ci, respect et vivre-ensemble constituent les maîtres mots.

Chaque année, les amoureux de football déplorent les « affaires » qui minent ce sport. Chaque saison, les amoureux du ballon rond reviennent pleins d’espoirs. Qu’enfin l’extrasportif puisse être mis de côté, et surtout que le football soit une fête réunissant passionnés de beau jeu, de tactique, amateurs ou professionnels. Et que chacun, à son niveau, améliore une image toujours écornée de la discipline. Depuis plusieurs années maintenant, c’est l’objectif de l’opération « Foot et Citoyenneté ». Sans passion, sans valeurs, le football ne peut retrouver la popularité qui était la sienne il y a encore quelques années. Nombreux sont les exemples montrant ce sport comme vecteur d’intégration sociale et de mieux vivre ensemble. Via cette opération, il convient de faire ressortir ces valeurs, surtout auprès des plus jeunes, les citoyens de demain.


Un tournoi pour le plaisir et la bonne cause


L’idée du projet est simple. Mettre en place une grande fête du football pour réconcilier amoureux de la discipline et grand public, acteurs sociaux et jeune public. D’où l’idée d’organiser un tournoi un peu particulier. À destination des 12-14 ans, celui-ci invite toute une génération de Rémois et de l'agglomération à échanger et à se confronter, amicalement, sur les terrains. D’abord parce qu’il s’agit pour beaucoup de leur passion. Ensuite, parce que l’aspect ludique de la discipline permet à la jeune génération d’être plus à l’écoute des messages d’intérêt général qui leur sont délivrés. « Au-delà des oppositions où le fair-play est mis en avant, tous les joueurs et éducateurs sont invités à passer par des ateliers de sensibilisation », explique Julien Lampin, coordinateur et responsable du projet.

Animé par des partenaires, chaque atelier traite d’une thématique autour de la citoyenneté. De la lutte contre la discrimination aux gestes qui sauvent, en passant par la langue des signes, chaque atelier demeure ludique et en rapport avec le foot. Ces ateliers rapporteront des points pour le classement final de la journée. Enfin, c’est montrer l’exemple. Organisateurs et particuliers sont ainsi invités à offrir une denrée alimentaire à la Banque Alimentaire en guise de droit d’entrée. Pour cette édition 2018, 16 équipes sont inscrites. Elles joueront à 9 sur des demi-terrains. Elles seront réparties par groupes de 4, dont un d’équipes féminines, et joueront des matches de 12 minutes. Le premier de chaque poule se qualifiera pour la demi-finale.


Le Stade de Reims, un club citoyen


Partenaire de l'aventure, le mythique Stade de Reims permet depuis trois ans d'utiliser ses installations d’entraînement pour organiser le tournoi. La finale est traditionnellement arbitrée par des joueurs du groupe professionnel, qui se prêtent volontiers au jeu des photographies et des dédicaces. « Le Stade de Reims a la prétention d’être un club citoyen, assure son président, Jean-Pierre Caillot. Depuis quelques années, nous avons décidé de véhiculer des valeurs sociales ainsi que beaucoup de proximité avec notre public, nos jeunes et notre ville. Par nos actions, l’attitude de nos joueurs, ou encore le comportement de notre club, nous dépassons largement le cadre d’une rencontre tous les quinze jours à Delaune. Nos joueurs sont très abordables. Et nous, dirigeants, y sommes très attachés, quand on recrute de nouveaux éléments. Cela fait partie de l’ADN de ce que l’on veut montrer au stade ». Absent en 2012, le club phare du département a rejoint l’événement l’année suivante. Depuis 2015, le Stade de Reims met à disposition ses installations du complexe Louis Blériot (désormais Raymond Kopa), et prend en charge plusieurs dépenses logistiques.


« Respecter l’autre tel qu’il est »


Dans le cadre de l’engagement citoyen qui lui est cher, le Stade de Reims peut compter sur un partenaire fidèle : la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme). Cette association internationale est également partenaire du projet « Foot et Citoyenneté ». « Nous voulons utiliser la popularité du football pour promouvoir les valeurs qui permettent de mieux vivre ensemble, de respecter l’autre tel qu’il est, avec ses différences et ses ressemblances, de le considérer à juste raison comme un tissu, un tissu composé par tous les clubs qui se rencontrent et qui échangent, un tissu social, un tissu de partage, un tissu qui rassemble ce qui semblait épars », confie Francine Bellour, présidente de la Licra Reims. Fort de l’intérêt grandissant pour le tournoi, ce projet s’inscrit désormais dans les temps forts du calendrier sportif rémois. Il contribue à faire des jeunes les meilleurs témoins de la citoyenneté pour demain…

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

SPORTMAG_def_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même