SPORTMAG, le magazine mensuel des sports - 111 : Juin 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

111---Ouverture-a-la-une.jpg **Alain Prost reste le dernier vainqueur français sur le circuit Paul-Ricard. C’était il y a 28 ans…**

Le programme du GP de France 2018


Jeudi 21 juin

Installation des équipes

Vendredi 22 juin

12h00 : Essais libres 1

16h00 : Essais libres 2

Samedi 23 juin

13h00 : Essais libres 3

16h00 : Qualifications

Dimanche 24 juin

14h40 : Parade des pilotes

15h56 : Hymne national

16h10 : Course

Après la course : Concert de David Guetta

Retour En avant

Le Grand Prix de France

Remet le contact

Du 21 au 24 juin, le circuit Paul-Ricard du Castellet accueille la huitième manche du championnat du monde 2018 de Formule 1. Un retour très attendu, dix ans après le dernier Grand Prix de France…

Depuis le succès du désormais retraité Felipe Massa en 2008, aucune Formule 1 n'a remis les roues en France. Mais en ce mois de juin, l'attente prend fin. Les moteurs V6 vont vrombir à nouveau pour le Grand Prix de France, huitième manche du championnat du monde de F1 2018. Les vingt pilotes du plateau ont rendez-vous au Castellet, sur le circuit Paul-Ricard. Un circuit qui n'avait plus été visité depuis 1990, puisque le GP de France avait ensuite déménagé à Magny-Cours. Le dernier vainqueur au Castellet n'est autre qu'un certain Alain Prost, sur Ferrari à l'époque. Un signe ? En effet, depuis le début de la saison, les rouges sont parvenus à se remettre à niveau face à l’hégémonie Mercedes. Sebastian Vettel face à Lewis Hamilton, mais aussi Kimi Räikkönen face à Valtteri Bottas : le duel Ferrari - Mercedes promet d'être dantesque sur le magnifique tracé du circuit Paul-Ricard, souvent propice aux dépassements et au spectacle.



Ocon, pilote français le plus attendu


Sebastian Vettel marchera-t-il sur les traces d’Alain Prost, dernier vainqueur sur Ferrari au Castellet ?


Un duel sans doute arbitré par les Red Bull, puisque les monoplaces de Daniel Ricciardo et Max Verstappen font clairement office de troisième force du plateau cette saison. Et les Français dans tout ça ? Même si aucun pilote tricolore n'est au volant, l'écurie Renault a également un bon coup à jouer sur ce Grand Prix de France. Réguliers depuis le début de saison, Nico Hülkenberg et Carlos Sainz Jr pourraient récupérer de très gros points en cas de casse devant. Côté pilotes français, sur un circuit où le moteur fait beaucoup plus la différence que le châssis, Esteban Ocon devrait être le tricolore le plus à la fête. La Force India, en difficulté en tout début de saison, progresse et se mêle à la lutte avec les meilleurs. En témoigne le podium de Sergio Pérez lors du Grand Prix d'Europe à Baku (Azerbaïdjan). Jamais monté sur la boîte en F1, Ocon, 21 ans seulement et qui dispute actuellement sa deuxième saison dans la catégorie reine, a donc une occasion en or de briller à domicile.


La surprise Gasly ?


Meilleur français cette saison, Pierre Gasly créera-t-il de nouveau la surprise ?


Du côté des autres pilotes tricolores, la donne risque en revanche d'être un peu plus compliquée. Malgré une Haas performante depuis le début de saison, Romain Grosjean est à la peine. À chaque fois qu'il a eu l'occasion de chercher des points importants, il a fait preuve de malchance ou de maladresse. Dans le viseur de sa direction, Grosjean va donc rapidement devoir se reprendre. Le Grand Prix de France est indéniablement l'occasion pour lui de se relancer et de prétendre à un top 5 si les conditions de course s'avèrent favorables. Pour Pierre Gasly en revanche, pas de pression. Le pilote de la Toro Rosso a d'ores et déjà marqué de gros points cette saison en allant chercher la quatrième place à Bahreïn. Comme lors de chaque épreuve, le jeune tricolore de 22 ans aura pour objectif de devancer son coéquipier Brendon Hartley et de tenter de rentrer dans les points. Ce serait là une performance de choix pour une Toro Rosso pas toujours fiable.



Au Castellet pour au moins cinq ans


Fort heureusement, Esteban Ocon, Romain Grosjean et Pierre Gasly n'auront pas que cette année 2018 pour parvenir à briller sur le circuit Paul-Ricard. En effet, le Grand Prix de France s'installe pour au moins cinq ans du côté du Castellet. Un retour réussi et sur le long terme, qui enchante forcément les fans français de sport automobile. Ces dernières années, plusieurs tentatives pour faire revenir la Formule 1 en France avaient vu le jour. L'idée d'un projet de circuit à Disneyland Paris avait un temps émergé, avant d'être abandonnée. Même chose pour le circuit de Flins, un projet coûteux rapidement mis de côté. Au Castellet, la Formule 1 revient aux sources, sur un circuit qui a vu s'imposer les plus grands : Niki Lauda, James Hunt, Nelson Piquet, Nigel Mansell, et bien sûr Alain Prost, à quatre reprises. De bon augure pour les pilotes tricolores ? Réponse le 24 juin.


Le programme du GP de France 2018

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

SPORTMAG_def_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même