SPORTMAG, le magazine mensuel des sports - 112 : Juillet / Août 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

112---Couverture.jpg

Le billet de Simon

Christophe-Luczak.jpg

Un rêve de Tour de France

Simon attend cela chaque année : la grande caravane revient en 2018 et animera notre été. C’est toute l’âme de la France qui sera encore présente en juillet. Le Tour de France est considéré comme le troisième événement sportif médiatique au monde. Mais, avouons que la légende du Tour a bien évolué, ou plutôt a bien changé depuis quelques décennies.

Tenez, qui peut encore citer les coureurs présents sur le podium du Tour ces 20 dernières années ? Question complexe, ces podiums ont constamment évolué au gré des reclassements suite aux différents scandales de dopage. Bjarne Riis, Floyd Landis, Alberto Contador, Lance Armstrong figurent ainsi au palmarès des déchus du Tour de France depuis 1996. Cela représente juste 10 classements à revoir sur les 22 derniers Tours de France, en tenant compte des 7 victoires de l’américain Armstrong.

Et pourtant, nous attendons tous le grand départ 2018, qui aura lieu cette année en Vendée Pays de la Loire, après l’échappée allemande de 2017 à Düsseldorf, et avant Bruxelles en 2019. Il est bon de rappeler que le Tour de France a connu 22 départs hors de l’Hexagone, avec à chaque fois des records d’audience ou des images prestigieuses, comme le départ de 2014 donné par les princes William et Harry d’Angleterre, à Leeds dans le Yorkshire. Le Tour a droit à chaque fois à une réception digne d’un chef d’État. Il faut dire que plus de 3,5 milliards de téléspectateurs dans 190 pays sont devant leurs écrans chaque année. Il n’y a que les Jeux olympiques et la Coupe du monde de football qui font mieux sur ce terrain.

Et Simon va quand même vous rappeler que sur ces 3 événements, le Tour est le seul qui appartienne à un propriétaire privé et non pas à une fédération internationale ! C’est déjà une première originalité intéressante à rappeler. En effet, le groupe Amaury Sport Organisation détient l’événement. Cette PME a par ailleurs dans d’autres filiales des relais médiatiques très puissants, avec notamment L’Équipe ou Le Parisien-Aujourd’hui en France. Le modèle est imparable. N’oublions pas que Le Tour de France est né en 1903 d’une idée géniale de Henri Desgranges et Géo Lefèvre, alors respectivement directeur et chef de la rubrique cyclisme du journal L’Auto, principal journal sportif du début du 20ème siècle. L’idée est originale : créer un tour de France cycliste pour relancer les ventes. Le succès est immédiat ; le feuilleton du Tour est donc lancé, la saga continue et tient en haleine chaque jour de juillet les passionnés du monde entier.

Cette saga s’est professionnalisée. La légende existe toujours, mais l’histoire à raconter met aussi en lumière une autre star du Tour, peut-être la plus grande star, à savoir la France et son patrimoine unique qui font le bonheur des amoureux de belles images et d’histoire. L’exposition médiatique donne le tournis. Cela explique aussi pourquoi les villes et territoires se disputent le droit d’être ville départ ou ville arrivée, pour un tarif situé entre 60 000€ et 100 000€, hors aménagement des routes, frais de sécurité, installation du village départ et arrivée. Pour le grand départ du Tour, le ticket d’entrée se situe, lui, entre 2 et…10 millions d’euros.

Il est bon à savoir, par exemple, que, pour l’édition 2017, près de 200 villes ont déposé un dossier auprès d’Amaury Sport Organisation pour accueillir une étape du Tour de France…qui n’en compte que 21. Les experts estiment par ailleurs que, pour 1€ investi dans l'accueil de cet événement sportif, le territoire en récupère 10 en retombées économiques ! Le Tour n’a donc pas fini de nous étonner, et des rumeurs font même état de contacts sérieux avec le Qatar, la Chine, voire la Thaïlande, pour d’autres grands départs…

Simon. Sportif paranoïaque du dimanche. Né en 1975 à Valenciennes.

SPORTMAG_def_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même