SPORTMAG - 112 : National - Juillet / Août 2018

Archives

Collapse

Uncollapse

112---Jean-Marie-Iputcha.jpg Avec le Tour 2018 à Espelette, le Pays basque s’offre une belle vitrine pour Jean-Marie Iputcha (© Ville d’Espelette)
Retour En avant

Jean-Marie Iputcha

« Pour Espelette, c'est le top ! »

Le 28 juillet, la 20ème étape du Tour de France pourrait être décisive pour le classement général. Le contre-la-montre de 31 kilomètres s'élancera de Saint-Pée-sur-Nivelle et arrivera à Espelette. Accueillir la Grande Boucle est une première très attendue pour cette commune de 2 000 habitants, comme l'explique Jean-Marie Iputcha, maire d'Espelette.

Comment avez-vous fait pour accueillir le Tour de France à Espelette ?

En fait, j'ai été le premier surpris ! C'est Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, qui m'a appelé pour me dire qu'il aimerait que l'une des étapes du Tour 2018 arrive à Espelette. Je l'avais rencontré il y a environ deux ans. Nous avions discuté du fait que la Grande Boucle pourrait prochainement passer par Espelette, mais jamais je n'aurais pensé à une arrivée d'étape. Il m'a appelé en me disant qu'il avait bien réfléchi et qu'il voulait arriver dans notre commune.


Quelle a été votre réaction ?

Je suis passionné de cyclisme et du Tour de France. Donc, quand il m'a appelé, j'étais enthousiaste comme un gamin ! Il faut savoir qu'accueillir une arrivée d'étape du Tour, c'est 120 000 euros. Pour une commune de 2 000 habitants comme la nôtre, ce n'est pas rien. Christian Prudhomme m'a donc laissé le temps de réfléchir à sa proposition. Le lendemain, il avait la réponse et c'était un grand oui.



« Je ne peux pas sortir dans la rue sans qu'on m'en parle ! »


En termes d'organisation, comment cette arrivée se prépare-t-elle ?

L'angoisse est là, car l'organisation d'une étape du Tour de France c'est loin d'être anodin. A.S.O. va nous prendre tous les parkings sur Espelette. On s'organise pour que, dans la périphérie de la commune, les propriétaires de prairies les mettent à disposition pour qu'elles servent de parking aux nombreux véhicules du Tour. Même chose pour les locaux, on s'organise au mieux pour que tout soit prêt le jour J.


Comment allez-vous communiquer sur l'image d'Espelette le jour de l'événement ?

Lors de l'arrivée de cette 20ème étape, nous allons réunir toutes les associations d'Espelette pour organiser de nombreuses animations et mettre en avant nos points forts. Il y a bien sûr le piment d'Espelette, qui est mondialement connu, mais aussi notre culture, la langue basque, et bien d'autres choses. Pour Espelette, c'est le top !


Quel impact attendez-vous de cette journée ?

L'impact précis, je ne peux pas vous répondre. Mais on sait qu'Espelette et le Pays basque seront sur les écrans du monde entier ce jour-là. Pour la commune et pour notre territoire, c'est extrêmement positif. On m'a confié que cela pouvait booster le tourisme et le multiplier par dix. Je ne sais pas trop où on mettra les gens (rires). Même au sein de notre commune, le Tour est désormais très attendu. Je ne peux pas sortir dans la rue sans qu'on m'en parle !

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

SPORTMAG_def_splash.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même